8 - Traitement des données Raster

Construire une table virtuelle raster (VRT)

Pourquoi créer un VRT ?

Les base de données raster, comme la BD Ortho ou les Scans de l'IGN par exemple, sont souvent diffusées sous forme de "tuiles", c'est-à-dire des images de dimensions constantes qui, en se juxtaposant, couvrent l'ensemble d'un territoire.

L'utilisateur qui veut afficher ce référentiel sur son emprise de travail doit alors ouvrir autant de couches que de tuiles nécessaires à cette couverture, et la recherche des tuiles dans la liste complète est souvent fastidieuse. En outre, s'il veut modifier certains paramétrages et notamment le style des rasters (dégradé de gris, palette de couleur, etc.), il est obligé de le faire tuile par tuile.

Pour faciliter ce travail, il est intéressant de créer une table raster virtuelle (VRT) qui va réaliser un tableau d'assemblage d'un ensemble de tuiles et se comporter par la suite comme une couche unique. On utilise aussi parfois le terme de couche logique qui est la terminologie dans MapInfo.

Comment créer un VRT ?

La commande de création d'un VRT est située dans le menu Raster - Divers - Construire un Raster Virtuel (Catalogue VRT).

Construire un VRT

Les options sont les suivantes :

  • Utiliser les rasters visibles en entrée : le VRT sera créé à partir des couches déjà chargées dans QGIS.

  • Sélectionner un répertoire plutôt qu'un fichier : si le nombre de tuiles à assembler est important, il peut être intéressant de les rassembler dans un répertoire, ce qui évitera de devoir les saisir un par un. Attention, ce répertoire de départ ne devra contenir que les tuiles à assembler, tout autre fichier pouvant générer des messages d'erreur.

  • Fichier en sortie : ce fichier sera au format spécifique .VRT (c'est un format de type XML, lisible par un éditeur de texte)

  • Résolution : si la résolution (dimension des pixels) de tous les fichiers en entrée n'est pas la même,cette option permet à l'utilisateur de contrôler la manière dont la résolution en sortie sera calculée.

  • Séparer : place chaque fichier en entrée dans une bande séparée.

  • Permettre des projections différentes : la commande acceptera de réaliser un VRT même si les jeux de données en entrée n'ont pas la même projection. Attention, cela ne signifie pas qu'ils seront reprojetés. Leurs projections seront simplement ignorées.

PrécédentPrécédentSuivantSuivant
AccueilAccueilImprimerImprimer Maîtrise d'ouvrage : MEDDE - METL - MAAF / Licence ouverte ETALAB Réalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)